Biographie
Le plus grand
magicien de ce siècle

Physiquement et artistiquement hors norme, multi-talentueux, comédien, metteur en scène, régisseur, auteur, illusionniste, prestidigitateur, agitateur d’idées et de spectateurs, il est né à Enghien-les-Bains (dans le neuf/cinq) en septembre 1976, d'une maman psychothérapeute, d'origine italienne, et d'un papa français, entrepreneur en transports. ; il deviendra, peu après, le frère aîné de sa sœur Stéphanie et de son frère Thierry !

Il évoque son enfance compliquée suite notamment à la rapide séparation de ses parents, à l'absence du père et à plusieurs déménagements. À l’école il s’ennuie ferme et ne rentre pas dans le moule scolaire. Bon élève par intermittence il est un écolier plutôt bon mais étrange. Parmi ses livres de chevet, à dix ans, se trouve "Le complexe du homard" de Françoise Dolto !

Heureusement, il y a ses nombreux séjours à Chamonix, fief de sa famille maternelle; il y passe trois ou quatre mois harmonieux par an, en été et en hiver, y retrouvant avec bonheur un équilibre familial auprès de sa grand-mère ou de son grand-père

C’est à sept ans, à l'occasion d'une fête familiale, qu'il a été mis en présence de son premier magicien.

Moi j’aime le
chocolat chaud
fondu avec du
miel

Il se souvient ne pas avoir été très épanoui à cette période perturbée notamment, au début de son adolescence, par une violente crise de croissance qui l'obligera pendant toute une année à rester souvent allongé. Il en profite, en revanche, pour approfondir ses connaissances en Magie. C'est à sept ans, à l'occasion d'une fête familiale, qu'il a été mis en présence de son premier magicien ce qui a provoqué en lui fascination et questionnement au point de générer sa première nuit blanche consacrée à essayer de comprendre comment ce type avait fait. Depuis, il n'avait pas lâché l'affaire !

Alors qu'il ne savait trop que faire de son corps, de son esprit, la prestidigitation lui a permis d'exister, de se trouver une utilité. Elle lui a donné confiance et permis d'exorciser sa timidité, ses soucis. À treize ans, il découvre la caverne d'Ali Baba des magiciens, le magasin d'accessoires de magie Mayette situé dans le 5ème arrondissement près du Panthéon. Il se rend vite compte que la Magie est en plus un bon moyen de séduction pour pallier le handicap de sa trop grande taille. À cette époque naît également sa passion pour le cinéma, en particulier celui de Franck Capra, Woody Allen ou Terry Gilliam…

La magie nous
parle du réel
puisque ce n’est
rien d’autre que
l’art de transformer
le réel

Il est attiré par le spectacle, surtout par le théâtre, mais, pour rassurer sa famille, il va commencer, sans grande conviction, des études de médecine, puis de psychologie. Il bifurque cependant très vite vers des Études Théâtrales Spécialisées (Dets) - à la faculté parisienne de Jussieu - mieux adaptées à ses envies. Il passe ensuite quatre ans aux cours de Luc Charpentier (Charpentier Art Studio) où il travaille la comédie , la mise en scène et même les techniques du son et de la lumière puisqu'il est, de 1997 à 2000, régisseur à l'Alambic Studio Théâtre dirigé par son maître Charpentier. On y produit une quinzaine de spectacles par an. "Á travers des rôles j'ai trouvé plus de force. Le théâtre m'a apporté la poésie et l'humanité. Là, la magie est vraiment intervenue dans ma vie !"

À travers des rôles j'ai
trouvé plus de force. Le
théâtre m'a apporté la
poésie et l'humanité. Là, la
magie est vraiment
intervenue dans ma vie !

Il va ensuite passer un an à l’école de théâtre de Jacques Lecoq où il fait notamment la connaissance en 2001 d'une charmante danseuse australienne, Calista Sinclair, qui va devenir sa compagne, puis sa femme, sa partenaire sur scène, son co-auteur … et la mère de ses fils Raphaël et Ulysse.

De 1998 à 2001: "De la magie, de l'amour et du sexe", spectacle de rue joué en "off du off " du festival d'Avignon est une ébauche de son futur style et une expérience particulière. En 1999: "Mise en pièce", pièce de théâtre dont il est co-auteur, metteur en scène et acteur. Il disait à l’époque: " Je ne mets pas en scène une pièce mais en pièce une scène !" d’où « mise en pièce ». Parallèlement, il utilise ses talents de prestidigitateurs pour arrondir ses fins de mois: il fait du close up pour les clients d'un restaurant dans le 18ème arrondissement, anime des goûters d'anniversaire, des arbres de Noël, … En 2000 il crée un spectacle pour enfants "La journée d'un magicien".

Depuis l'âge de dix huit ans il fait des interventions magicomiques dans les services gériatriques des hôpitaux et les maisons de retraite puis à l'hôpital Bretonneau à Paris en psychiatrie et pédiatrie. En 2001 il y met en scène "La mémoire des humbles" de Robert Poudérou; quatre vingt personnes sur scène, une dizaine de professionnels, une vingtaine d’étudiants en école de théâtre et le reste est composé par les patients, les équipes soignantes et les familles de l’hôpital Bretonneau où se joue la pièce. premier vrai théâtre au sein d'un service hospitalier Le projet est de créer du lien dans le système hospitalier et de retracer l’histoire de Montmartre non pas au travers de ses stars (Bruand, Piaf, Picasso,…) mais des humbles dont on a oublié les noms et qui ont fait l’histoire.

Il monte à l'Alambic Studio Théâtre "Cet amour" une pièce poétique, mélange de textes drolatiques et philosophiques sur l’amour signés Prévert, Michaux, Ribes, Foissy, Vian, Grumberg, Barbara, Nougaro…

En 2002, il fait ses débuts devant une caméra en jouant le second rôle, "le meilleur copain", dans le court métrage d'Yves Collignon "A mots feutrés". En 2003, il interprète le grand frère dans la série Domisiladoré (France2), tellement grand qu'il dépassait, volontairement le cadre, la plupart du temps, et qu'on on ne voit souvent que son buste ! Il apparaît en magicien, et en arrière-plan, dans un "Léa Parker". En 2005, dans "Hé, m'sieur" sur TF1 il incarne, aux côtés de Jean-Marie Bigard, un immigré clandestin venu de l'Est caché par son cousin concierge dans les locaux d'une association dont Bigard jouait le directeur. On le voit également un soir dans le château de la Star Academy pour une initiation à la magie.

Pendant ce début des années 2000, il travaille beaucoup dans l'évènementiel Il se met au service de marques diverses: Caprice des dieux, Pastis, Purina, Lotus, EDF, Air France…

Papier hygiénique, couches pour adultes, nourriture pour chats, vaccins pour veaux… Les prémices de son personnage de scientifique barjo apparaissent.

Les prémices de son personnage de scientifique barjo apparaissent dans une série de spectacles pour ce vaccin vétérinaire: une véritable tournée de cent dates dans toutes les villes d’éleveurs avec « Parce que je le veau bien » sous titré « le Guide du Broutard »

En 2005, il décide de mélanger son expérience théâtrale et sa passion pour l'illusion en créant une forme de spectacle aussi novatrice que réjouissante servie par sa forte personnalité de "performeur". C'est "Satisfait ou remboursé" avec lequel, après avoir reçu le Prix du Jury et celui du public au festival d'humour de Rocquencourt, il fait ses débuts, un soir par semaine au théâtre Trévise à Paris en septembre 2006. En même temps, il participe à la première saison de l'émission de M6 "Incroyable talent" où il se fait remarquer par les téléspectateurs et les professionnels qui se déplacent nombreux pour venir le voir sur scène.


L’histoire est en marche !

En juillet 2008 il crée au festival d'Avignon "Réalité ou Illusion ?", déclinaison de "Satisfait ou remboursé", en collaboration avec sa femme Calista qui interprète son assistant "invisible" Bernard . Ils vont jouer ce spectacle pendant trois ans près de deux cent cinquante fois pour quelques 150 000 spectateurs (France, Belgique, Suisse, Québec, Tunisie, Algérie…).

Parallèlement, on voit Éric de plus en plus à la télévision où ses prestations sont fort remarquées. En 2010 il intègre l'équipe de Michel Drucker dans "Vivement Dimanche Prochain" où il vient régulièrement présenter des numéros spécialement conçus pour l'émission et son invité.

En septembre 2011 il présente à Paris, au Petit Montparnasse, son nouveau spectacle "Mystéric"; c'est un triomphe qui va se prolonger un peu partout à partir du mois de mars 2012, en France-Belgique-Suisse, et à l'occasion de sa tournée parisienne au Casino de Paris pendant deux semaines en juillet, puis au Trianon, à L'Olympia et enfin aux Folies Bergère les 18 et 19 janvier 2013. La tournée prendra fin en janvier 2014 après 332 représentations.

En mars 2013, dans la continuité logique de son long engagement dans les hôpitaux, il devient le parrain très actif de l'association "Magie à l'Hôpital" créée à Tours et dirigée par Éric Frot.

Fin 2014, passe au cran supérieur avec "Magic Délirium"un nouveau magicomique show à sa démesure incluant cette fois, mais toujours à sa manière, de la grande illusion. Ce spectacle est destiné à être présenté dans des salles de grande capacité: il le jouera donc à l'Olympia pendant tout le mois de décembre et dans une trentaine de Zéniths et autres en France, Belgique et Suisse entre novembre 2014 et mai 2015, puis au Zénith de Paris en décembre 2015. Début 2016, c’est le début d’une nouvelle vie pour « Magic Délirium", qu’Eric Antoine présente en version adaptée aux Théâtres avec de nouveaux numéros.

Billetterie